Réflexions sur l'écriture

 

Le romancier

    Le romancier est un menteur. C'est un privilégié, il pratique l'art du mensonge en toute impunité. Mieux, on le prie de mentir avec application. On le félicite lorsqu'il a su travestir la vérité, la rendre invisible. Sortir du néant des marionnettes dont il va tirer les fils avec malice, est son métier. Tel Gepetto, il leur donne la vie.

***

Les dédicaces

   Ecrire, c'est exister. Et pour exister il faut rechercher dans le regard de l'autre le reflet de son âme propre. C'est pourquoi il me semble important que l'acte créateur constitué par l'invention des personnages et des situations soit prolongé par l'édition du manuscrit. Un livre imprimé devient une chose vivante lorsqu'il est lu (du moins, il faut l'espérer !).  Bien sûr, les meilleurs instants sont ceux vécus en compagnie de ses personnages, mais aussi lorsque ceux-ci s'animent de nouveau par les échanges que l'on peut avoir avec nos lecteurs.

***

 

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau