HISTORIAGAMES (août 2018)

Recension de "Rendez-vous au Pré-aux-Clercs" sur le site "HISTORIAGAMES", par Witz, historien.

Les éditions De Borée se sont spécialisées dans la publication de romans historiques, ayant trait à de nombreuses périodes de l’Histoire. Après le Jeu de Quilles en or, c’estRendez-vous au Pré-aux-Clercs de Jean-François Zimmermann qui nous a été proposé.

Cet ouvrage nous projette aux temps de la Fronde (1648-1653), lors de la minorité de Louis XIV, où certaines familles nobles tentent de prendre l’ascendant, Mazarin cristallisant les reproches. Les deux frères du comte Christophe de Courcelles, François et Raphaël, n’ont jamais trop eu d’atomes crochus ensemble. De plus, une querelle amoureuse au cours de leur adolescence n’arrange pas les choses...

Dans une société où les rôles sont établis avant la naissance des enfants, le premier des jumeaux doit intégrer les Mousquetaires du Roi, alors que le second va entrer dans les ordres. Cette répartition amène des non-dits et de nombreux malentendus, et l’implication de Raphaël dans la Fronde amène les deux frères à se confronter.


Le futur du royaume de France se joue aussi alors qu’un des deux protagonistes possède un secret vital... Le titre de l’oeuvre ne laisse place à aucun mystère : sombre différent entre les deux frères qui amène une proposition de duel à mort.

Cependant, avant tout, ce sont les deux partis qui s’affrontent dans un Paris très bien décrit. Alors que le futur roi Louis XIV a quitté la capitale, c’est Raphaël qui prend une place prépondérante presque malgré lui dans la révolte populaire. De nombreuses figures historiques y passent, comme le “roi des Halles”, François de Vendôme ou les séides du cardinal Mazarin.

AVIS

Aller plus loin divulgâcherait au lecteur les arcanes de ce roman. La lecture de cette oeuvre m’a fait découvrir un pan de notre Histoire que je ne connaissais pas suffisamment, la période de la Fronde et surtout la régence de la reine-mère Anne d’Autriche.

Les personnages sont très impliqués dans les événements et à travers eux, le lecteur actuel peut comprendre plus facilement les tenants et les aboutissants de la Fronde. Jean-François Zimmermann développe ses personnages avec un petit côté Alexandre Dumas qui rafraîchit le genre et rend l’histoire intéressante. Enfin, malgré le côté trop manichéen des deux personnages, l’histoire est saisissante et place le lecteur au milieu d’une dispute entre deux frères...

Petit plus, le Paris de l’époque est très bien retranscrit, tout comme les intrigues probables entre les familles nobles d’alors. Un roman qui nous fait changer d’air et nous fait découvrir une période mal connue de l’Histoire, j’en suis heureux !

  • WITZ Rédacteur, Testeur, Chroniqueur, Historien
  • « L'important n'est pas ce que l'on supporte, mais la manière de le supporter » Sénèque

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau