Pensées et citations personnelles

 

  • La seule qualité que je revendique est celle de la lucidité quant à la valeur de mon écriture. Tant qu'il ne brille pas davantage, l'éclat de mon talent ne risque point de m'aveugler, alors tant pis, le monde que je m'invente et la fiction dont je me nourris m'aident à supporter la cruauté de la vie. Ainsi bercé entre rêve et réalité, je me laisse porter par la houle fantaisiste de la création.
  • Un romancier recompose la réalité pour en faire une fiction tolérable à sa raison.
  • Plus que le succès comptent le désir et la lutte menée pour y parvenir.
  • Il y a des écrivains qui ont un style, mais que l'on entend pas. Il en est d'autres qui font du bruit, mais qui n'ont pas de voix. Certains s'écoutent parler et se regardent écrire.
  • Le secret du bonheur c'est de désirer ce que l'on a.
  • Je peine tant à écrire que les mots écorchent mes pensées et leur font saigner de l'encre.
  • Pour écrire un livre, un écrivain doit se rendre très loin, là où plus personne ne peut l'aider.
  • Chercher le mot juste, c'est se battre avec la langue.
  • La vie humaine est une vaste farce qui s'achève par un éclat de rire. 
  • La vie est un cauchemar dont on ne s'éveille qu'avec la mort.
  • Je voudrais écrire des histoires tristes, mais seulement pour les gens qui ne manquent pas d'humour.
  • Lorsque l’on écrit, ne pas ennuyer le lecteur est une forme de politesse.
  • L'écrivain pêche à la ligne pour soigner ses mots.
  • Il est plus facile de faire ce que l'on est que d'imiter ce que l'on n'est pas.
  • Le pire du pire c'est lorsque le pire empire.
  • Il me faut vous avouer, Madame, que je m'ennuie partout où vous n'êtes pas.

Commentaires

  • Helena
    • 1. Helena Le 11/09/2011
    Si les amis s'envont, si le téléphone est muet, si le facteur passe sans s'arrêter, le chien se frotte à nos genoux, il dit que c'est autant de temps gagné à passer ensemble.Viens te promener.Il fait un temps superbe.(helena)
    Cher ami Zimmermann,j'aime votre ecriture,quand mon travail me laisse un peut de temps libre et que mes yeux ne se ferment pas apres une journee fatigante, je prends votre livre et je plonge dans vos pensées. Bonne nuit,l'andalouse de Callac

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau