Le Café Littéraire de Lambersart

 Réunion au Café Littéraire de Lambersart (juillet 2011)

 

   Lambersart est une commune périphérique de Lille. Il y a, au 210 rue de Lompret, un petit café de quartier, de modeste apparence. Chaque deuxième jeudi du mois, aux alentours de 18h, y entrent des personnes qui n'en sont visiblement pas des habitués. A leur bras pend, qui un petit sac, qui un porte-document. En passant devant le bar, ils commandent une boisson. Le tenancier, affable, visiblement fier d'accueillir ces férus de littérature, s'exclame :

   - Vous n'êtes pas les premiers !

   D'un geste, il indique une mystérieuse arrière-salle d'où sourd un murmure confus.

   Nous sommes au Café Littéraire de Lambersart. Bientôt, une vingtaine de passionnés de lecture sont réunis autour d'une table sur laquelle s'étalent des ouvrages, des plus récents aux plus anciens. Ils vont débattre de leurs dernières lectures et défendre, avec fougue, leurs auteurs préférés. Susciter la curiosité et donner aux autres l'envie de partager leurs émotions est leur but avoué. Chaque réunion est prétexte à un thème différent, du roman policier à la poésie en passant par le fantastique, les romans de terroir, les histoires d'animaux, la littérature africaine, sans oublier la gastronomie, les trains et les hôtels ou même... les livres que l'on n'a pas aimé !

   Parfois, des auteurs sont invités. Les échanges sont alors très riches.

   Ce que j'en pense : voici ce que j'ai écrit à Annie-France Belaval, responsable de cette institution.

   J'ai éprouvé hier soir un plaisir immense à converser et échanger autour d'une passion commune, la littérature, en compagnie de personnes cultivées et modestes, à l'humour fin et léger, en toute simplicité et gentillesse.
    Le charme et l'esprit qui se dégagent d'une telle réunion est rafraîchissant en ce monde cruel où règnent l'égocentrisme et l'indifférence.
    Bien sûr, je reviendrai ! D'ores et déjà, vous pouvez compter sur ma participation le 7 juillet, mon départ étant fixé au 9. 
    Et je rends grâce au hasard d'avoir estimé nécessaire de vous placer sur mon chemin.
 
    Bien cordialement,
 
    Jean-François

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau