Portrait de JF Zimmermann sur Images de Marcq

Portrait de JF Zimmermann, signé Chloé Bidet

 

Idm 241 juin 2015Idm 241 juin 2015 

 

(voir en page19)

 

Images de marcq 2015

Jean-François Zimmermann,

 

amoureux des Lettres et de l’Histoire

 

Marcquois d’adoption, Jean-François Zimmermann est un auteur de romans historiques. Très inspiré par le XVIIème siècle, il publie son quatrième roman « Libertas », troisième tome d’une trilogie, aux éditions Airvey, paru en février dernier.

 

D’où venez-vous ?

Je suis né à Paris, mais ma mère est originaire du Nord. J’ai vécu de nombreuses années en Bretagne, où j’ai fait mes études. Je suis retourné à Paris pour travailler en tant que pigiste dans une agence de documentation de presse. A la fermeture de celle-ci, je suis reparti en Bretagne pour démarrer une carrière de commercial dans le domaine des vins et spiritueux. Au même moment, je suis devenu correspondant de presse pour Ouest-France. Je me suis installé en 2009 à Marcq-en-Baroeul pour des raisons familiales.

Comment l’écriture s’est-elle installée dans votre quotidien ?

J’ai commencé par écrire des nouvelles avec lesquelles j’ai participé à des concours et gagné quelques prix. J’avais très envie de travailler sur de plus gros ouvrages, mais cela nécessite d’être disponible. De plus, je me suis passionné pour l’Histoire ce qui impose un travail important de documentation. Je me consacre totalement à l’écriture depuis 2007.

Vous avez donc commencé à écrire vos romans cette année-là ?

Oui, j’ai écrit mon premier roman dès 2007. Il m’a fallu deux années pour l’écrire. L’action se situe au Moyen-Age. Pour les ouvrages suivants, je suis passé au XVIIe siècle, où la langue

française est plus accessible dans les documents d’archives. Celle-ci est très belle et peu déformée. Dans mon premier roman, le héros a besoin d’emprunter des galères pour effectuer un trajet et la partie technique m’a intéressé. « L’apothicaire de la rue de Grenelle » est né de ces recherches.

Vous saviez que ce serait une trilogie dès le départ ?

Pas du tout ! Le roman a une fin assez ouverte et beaucoup de lecteurs, frustrés, ont envoyé une lettre à l’éditeur, car ils espéraient une suite. Cela a donné une trilogie !Dans le deuxième et troisième volet, on suit les enfants des héros.

Quels sont vos projets ?

Je travaille sur la biographie d’un corsaire de Louis XIV, où j’ai inséré beaucoup de dialogues, pour la rendre vivante. Le premier tome devrait être publié en septembre 2015.

Combiner recherches et écriture

« C’est un vrai travail d’équilibriste. Quand j’intègre des personnages réels, je respecte l’Histoire. J’ai toujours fait attention à être le plus proche possible de la réalité. Tous mes livres sont relus par des amis historiens.

Je tiens à être crédible d’un bout à l’autre. »

Site Internet : www.jfzimmermann.com

 

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau