Intervention en milieu pénitentiaire

Les détenues du Centre pénitentiaire de LOOS-SEQUEDIN se passionnent pour "LA RIVIÈRE D'OR"...

Sequedin photo francetvinfo fr

 

SEQUEDIN, quartier des femmes, Thierry MORAL & Jean-François ZIMMERMANN, 24 juillet 2014.

   - Alors, comment cela s’est-il passé ?, m’a-t-on demandé à mon retour de la Maison d’Arrêt de Sequedin.
   - Bien, bien, ai-je répondu. Les vingt et quelques détenues qui assistaient à notre « show », celui de Thierry Moral et de moi-même, ont été bien sages et attentives !

   Il faut dire que le public, en milieu carcéral, l’est toujours, attentif. Ceux qui viennent du dehors traînent avec eux les fragrances de la liberté qui rafraîchissent ceux du dedans.
   Après nous avoir présentés, Laetitia Cossart, membre du service pénitentiaire d'insertion et de probation (SPIP pour les initiés), nous laisse la parole.
   À première vue, cette assemblée tient à la fois du pensionnat de jeunes filles, de la colonie de vacances et d’une réunion Tupperware. À première vue seulement, car on discerne au bout de quelques instants les tensions internes générées par la promiscuité inévitable propre à ce séjour forcé, et cet espèce de décalage indéfinissable qui existe entre nous et le peuple encerclé.

   Thierry Moral choisit de s’appuyer sur son livre « Fred Loram », (paru aux éditions Lunatique) pour lancer le débat. De sa voix de conteur, colorée d’images et frémissante d’inflexions poétiques, il provoque à volonté rires et exclamations à la lecture d’un passage de son ouvrage.
   Avant même que nous évoquions notre univers d’écrivain, nous avions deviné parmi ces femmes celles qui étaient venues pour se distraire un moment de leur quotidien répété à l’identique et les autres, lectrices assidues, curieuses de voir cet animal étrange qui se cache entre les pages de son livre et que l’on nomme écrivain.
   L’une d’entre elles a entrepris d’écrire son autobiographie. Elle nous demande des conseils car elle compte bien présenter son manuscrit aux éditeurs, mais elle éprouve des craintes quant à la cohérence de son récit et la rigueur de son orthographe. Apparemment, elle a surtout des comptes à régler avec sa mère. « Peut-être comprendra-t-elle enfin, que si je suis ici… », nous confie-telle.

   Ces interventions en milieu pénitentiaire – la sixième en ce qui me concerne – sont toujours aussi différentes les unes que les autres.
   Avons-nous atteint notre but, celui de provoquer le désir ou le besoin de lire ?
   On peut le penser si l’on se réfère à l’assaut subi par leur bibliothécaire pour se placer en tête de la liste d’attente de prêt de nos ouvrages.
   L’auteur ne rendra jamais suffisamment grâce à son ami lecteur pour le regard complice que ce dernier portera sur son texte.

Livres présentés :
   - La Rivière d’or, Jean-François ZIMMERMANN, éditions du Bord du Lot :

138.jpg
   - Fred Loram, Thierry Moral, éditions Lunatique :

Cvt fred loram 3052
   Et enfin, rappelons, s’il en était besoin, que le partenariat mis en place entre ADAN et l'administration pénitentiaire pour des interventions dans les prisons est l’œuvre de Jean-Denis CLABAUT, le fondateur et président de l’Association des Auteurs du Nord-Pas de Calais. Grâces lui soient rendues.

Jean-François Zimmermann

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau