Rendez-vous au Pré-aux-Clercs

 Page d'accueil

 

 

Rdvpreauxclercs 1ere de couv

 

Paru  le 16 novembre 2017, Rendez-vous au Pré-aux-Clercs ne laisse pas ses lecteurs indifférents. Les quelques appréciations qui suivent apportent à l’auteur du baume au cœur !

 

Serait-ce ton anniversaire mon cher Jean-François? Joyeux anniversaire alors !! Je posterai la photo de ton livre " Rendez-vous au Pré-aux-Clercs" ce soir en rentrant des Baleares...j'ai adoré!!! Magnifique roman historique,bien mené, très belle écriture...moi qui n'ai jamais été " fort " en Histoire,tu m'y as donné goût!! Bravo cher ami.

Excellent roman mon cher Jean-François j'ai pris un immense plaisir à le lire...inutile de te dire que si tu avais manié la dague et la rapierre aussi bien que ta plume tu aurais été à coup sûr ,Mousquetaire du Roi.

Les fils du comte Christophe de Courcelles sont réputés être jumeaux.Francois,le premier né,a tous les droits et rejoindra les Mousquetaires du Roi.Raphaël,le cadet,n'a d'autre choix,à son plus grand désespoir,que d'épouser la carrière ecclésiastique.Une inimitié grandissante s'est pernicieusement installée entre les deux frères que tout oppose.Lorsque la Fronde prend sa pleine ampleur,François est fidèle à la reine-mère Anne d'Autriche,régente jusqu'à la majorité de Louis XIV,secondée par Mazarin,tandis que Raphaël,devenu la meilleure lame du royaume,participe très activement à la rébellion.Un terrible secret,qui pourrait bien mettre la couronne en péril,risque d'être étalé au grand jour.Inéluctablement,François et Raphaël en viendront à s'opposer après une folle course-poursuite.Comme dans une tragédie,la mort est au bout du chemin,au Préauc-Clercs,lors d'un duel sans merci.Lequel des deux en sortira vivant? Dans un rythme soutenu digne des romans d'Alexandre Dumas,Jean-François Zimmermann restitue avec précision une période trouble de l'Histoire de France,la Fronde,menée et combattue par des personnages hauts en couleur,d'une criante vérité...Passionné d'histoire,Jean-François Zimmermann est devenu un spécialiste du XVII siècle,époque dans laquelle évoluent ses personnages et se nouent ses intrigues.

Edouard Ballureau, 08/08/2018

 

Marie Vanhalst Chaigneau Rendez vous au pré aux clercs ...captivant et j avais compris la question Valérie 

Sylvie Sellier Oh !!! Je l'ai commencé et n'arrive plus à m'arrêter !! Un style d'écriture exquis et raffiné ! Un chef d'œuvre relatant l'Histoire de façon palpitante et captivante ! Merci Mr Zimmerman un bijou ! Décidément vos sélections me plaisent beaucoup Aline ! 15/06/2018

***

Annie Demory Je suis en train de le lire : je suis "bluffée". Ce livre est excellent. 14/06/2018

***

Bonjour j'ai dévoré "rendez vous Pré aux clercs" et je lirai avec plaisir un tome 2 avec Raphaël et Armand de retour de leurs aventures maritimes, accompagnés du docteur .... Y avez vous songé? Serait ce en projet après le Roi des Halles ? Merci de votre retour Bien cordialement

Martial Becker,12/06/2018

***

Martial Be Très bon roman très prenant de chapitres en chapitres ... je viens de le commencer .. je me régale.

***

J'ai prêté votre livre à mon père, toujours bon lecteur à 97 ans, qui a rédigé ce petit compte-rendu :

"Ce roman est abondant et colle parfaitement à son sujet : la période de la Fronde.

Je l'ai trouvé riche de matière. La composition le rend lisible et plein d'intérêt : nombreux paragraphes agencés de manière à faire sans cesse rebondir l'intrigue.

On est plongé dans le coeur du Paris historique pré-haussmannien".

M Duthoit 06/06/2018

***

Patrice Dufetel Ce roman est une réussite! Bien construit et vivant, la référence à Dumas est pertinente! Je verrai très bien une adaptation pour la télé ou le cinéma! Et j'aurai pu dire la même chose pour "Le mépris et la haine"!!!

FB le 09/06/2018

***

Françoise Boixière Belle critique, que je partage. J'ai lu le livre et l'ai aimé. Un beau roman de cape et d'épée, très bien documenté, dans la veine d'Alexandre Dumas, en effet ! Et la langue, fidèle au "parler" de l'époque nous transporte dans le Paris du XVIIe siècle avec autant de justesse que les descriptions fouillées de ses quartiers. Bravo Jean-François. 26/05/2018

***

Je viens de terminer "Rendez-vous au Pré aux clercs" et comme pour "Le mépris et la haine", j'ai vécu une magnifique traversée de l'histoire, haletante, vivante, rebondissante, très bien écrite et détaillée! Ah! l'atmosphère des rues de Paris au 17ème! On y est, c'est foisonnant! Bravo Jean-Francois! Vos lecteurs ne peuvent pas être déçus! Bon salon!

Patrice Dufetel  Via FB 12/05/2018

***

Je viens de terminer votre roman et je l'ai prêté à mon père qui, à 97 ans, est toujours passionné d'histoire !

***

Comme vous l'aviez proposé, je vous donne mes impressions. 

J'ai bien aimé l'intrigue (mot adapté s'agissant de cette période !). Votre plume est alerte et la lecture agréable. Le suspense est maintenu même si on comprend qu'il y a un mystère.

J'ai préféré le personnage de Raphaël mais je trouve que celui de François est sublimé à la fin par son sacrifice. 

Le contexte historique est complexe de nature mais vous m'avez fait réviser la Fronde et j'ai retrouvé avec plaisir les grands acteurs de cette période troublée, y compris l'incontournable peuple de Paris ! La description est fidèle et j'imagine le travail de recherches en amont.

J'aurais aimé que Raphaël ait la réponse à ses questions sur ses origines mais au final, sa vie continue et peut-être la découvrira-t-il un jour...

***

Merci de m'avoir fait passer des heures passionnantes. Je vais maintenant repartir dans le Moyen Age avec "L'ombre de Dieu".

Christine Duthoit, agrégée d’histoire,  09/05/2018

***

Voilà, je l'ai terminé et j'ai fermé à regret ce roman avec lequel j'ai passé un merveilleux moment. Moi qui ne suis pas très experte en histoire je me suis nourrie intellectuellement sans m'ennuyer un seul instant . Merci Jean-François pour cet excellent roman que je recommande vivement.

 — à Macouria., Martine Pilarczik, 06/05/2018 (facebook)

***

A l'ombre des cocotiers et des palmiers je suis plongée toute entière dans la lecture du roman de Jean-François Zimmermann. Je me régale tout autant de l'intrigue que de son écriture. Je suis au tiers du livre et je ne cesse de me dire que cet auteur est un orfèvre. Je sais pour l'avoir rencontré plusieurs fois de quelle minutie il est capable pour coller à la réalité notamment l'étude des plans de Paris de l'époque. Ce spécialiste du XVII siècle nous fait cotoyer princes, ducs et rois nous faisant témoins des complots fomentés par des clans ennemis adeptes de la tromperie, des mensonges et des coups bas.
Je vous incite vraiment à découvrir cet auteur. Et maintenant j'y retourne car il me tarde de connaître la fin.

 — à Macouria., Martine Pilarczik, 28/04/2018 (facebook)

***

Absolument d'accord, lecture en cours pour moi aussi et même impression du "travail" très bien fait, l'auteur nous emmène avec fluidité sur les rives de l'Histoire. Efficace et finement observé ! Mais, chut, je n'ai pas fini...j'y reviendrai bientôt!

Patrice Dufetel, 28/04/2018 (facebook)

***

Je confirme, il est redoutable !Je suis en train de terminer son dernier ouvrage et je partage le même sentiment.

_ Au Sénégal, Jean-Yves Planchais, 28/04/2018 (facebook)

***

Bonjour,

Je vous souhaite également une bonne année 2018.

J'ai lu votre roman que j'ai bien aimé.

Le fil conducteur de la lettre m'a plu, il nous tient en haleine.

J'ai eu un peu plus de difficultés avec les intrigues politiques qui prenaient une place importante et ralentissaient un peu le rythme.

Et globalement je l'ai trouvé bien écrit et bien documenté.

 Cordialement.

 Téhard Anne-laure

Espace culturel Leclerc Vitré 05/01/2018

***

Je viens de terminer d'une traite la lecture du Pré aux clercs. Quel rythme effréné et quelle époque! Le lecteur n'a pas le temps de souffler.  Je suppose que tu nous mitonnes une suite des aventures de Raphaël et Armand. De plus, tu m'as permis de revisiter une période historique que je connaissais mal (vague souvenir de lycéen) et dont je n'avais entendu parler que allusivement dans mes études de philo à propos d'un voyage que Descartes avait fait en France en 1648 et, tombant en pleine Fronde, était repartir dare- dare dans son refuse hollandais. J'avais lu mais beaucoup plus tard de fameux bréviaire des politiciens (Arléa) de Jules Cardinal Mazarin, homme d'Eglise en effet plus proche des Borgia que du pape François! Que j'ai confronté également il n'y a pas très longtemps à petit texte pétillant d'esprit, l'essai sur l'art de ramper à l'usage des courtisans du Baron d'Holbach (un régal disponible en collection de poche Allia, 2010, pour un prix défiant toute concurrence, 3 euros). Encore merci pour cette lecture revigorante. Quelle bouffée d'oxygène par rapport à tous ces romans nombrilistes contemporains!

Pierre Belaval, professeur de philosophie 14/01/2018

***

Mille bravos pour ce beau roman historique que j'ai dégusté, avec délectation, en trois jours. Vraiment bien, sans blaguer. L'intérêt est soutenu jusqu'au bout.

Rendez-vous au prochain…

Pierre Zylawski, auteur.18/01/2018

***

Ce n'est pas compliqué d'être fidèle lorsque l'on prend autant de plaisir à ouvrir vos livres. J'avoue que j'ai un faible pour le premier : l'ombre de Dieu.

Martine Pilarczyk (19/01/2018)

***

Vous m’avez donné rendez-vous au Pré-aux-Clercs et j’ai encore dans les oreilles le cliquetis des épées des duellistes. Voilà une histoire bien ficelée qui vous tient en haleine du premier chapitre au dernier. Les personnages sont criants de vérité, jamais tout-à-fait noirs, jamais tout-à-fait blancs. Un livre qu’il faut lire !

Alain Banon (12/01/2018)

***

Cela se lit d’une traite, pour l’histoire, et cela se relit pour l’Histoire, celle de la Fronde, le mai 68 du 17ème siècle.

Marion Duquesne (08/01/2018)

***

En fait, j’avais acheté ce livre pour ma femme qui aime le roman historique. J’ai lu le premier chapitre par curiosité et je n’ai plus lâché ce bouquin. Le comble, c’est que ma femme ne l’a pas encore lu !

Gérard Martin (09/01/2018)

***

Alice Adenot-Meyer Je lis "Rendez-vous au Pré-aux-clercs" de Jean-François Zimmermann. Je me régale ! (26/01/2018, via FB)

***

Demain je vais aller acquérir Rendez vous au Pré aux Clercs et après en avoir eu le plaisir de la lecture je le mettrai dans ma bibliothèque « tournante » !

Votre site est vraiment génial, un grand BRAVO au concepteur !Bravo également pour tout ce que vous entreprenez qui nous emplit d’admiration pour tant d’énergie dépensée de façon bien enrichissante intellectuellement.

Isabelle Cours-Mach, psychiatre (29/01/2018)

***

Bonjour Jean-François (si vous le permettez)

Ces quelques lignes pour vous dire combien j'ai apprécié votre dernier roman que je n'ai pas lu, mais tout simplement dévoré. J'ai même regretté que l'histoire se termine tellement c'était un délice. Et je ne le dis pas par flagornerie, mais tout simplement parce que je le pense.

C'est prenant, dès la première page. On vit cette aventure en même temps que les héros et on a envie de tourner les pages qui sont pleines de rebondissements pour connaître le dénouement.

C'est un tel coup de cœur que j'ai décidé de faire une rapide présentation au Café lors de la réunion de jeudi soir pour encourager nos membres à lire votre ouvrage.

Sincèrement un grand merci pour ce moment de lecture délectable.

A très bientôt le plaisir de vous revoir,

Cordialement,

Agnès

Présidente du café littéraire de Lambersart 05/02/2018

***

Un roman historique qui se lit d'une traite ! Dans l'ambiance agitée de la Fronde, deux frères "jumeaux" issus de la noblesse s'affrontent. Un style d'écriture vivant et élégant au service d'une intrigue pleine de surprises, de mystère et de rebondissements. Passionnant et instructif. A découvrir !

Piccola, publié sur Babelio, 14/02/2018

***

Enfin, je retrouve le plaisir de lire un roman Historique de JFZ: depuis  l'Apothicaire de la rue de grenelle... les autres m'ont rebutés par une documentation trop technique. Toujours précis, toujours bien documenté, mais un roman qu'on a plaisir à lire.

Belaval, publié sur Babelio 16/02/2018

***

Bonsoir,  quel beau livre, bien écrit, précis et fluide à la fois, marqué tant par l'Histoire que par l'épique et le sentiment sans omettre ce tragique qui étreint le lecteur juste comme il faut! j'ai lu ces 354 pages en 2 soirées! félicitations!

j'ajoute y avoir retrouvé des éléments dont je parlerai à propos de ma conférence sur Turenne à Lille le 21 mars à 18h en l'HDV

Un lecteur comblé.

Eric Vanneufville, écrivain flamand, historien des Flandres  (20/02/2018)

***

  • J.F Zimmerman : Rendez-vous au Pré-aux-Clercs  présenté par Agnès

Voici ce qu’Agnès nous en dit : Pour une première lecture d’un roman de Jean-François Zimmermann, c’est un coup de maître. Convaincue par la brillante présentation de son ouvrage par l’auteur, j’ai franchi le pas. Et hop, le soir même j’ouvrais le bouquin. Non sans une certaine appréhension car des phrases comme « tu vas voir il faut s’accrocher » ou bien encore, « c’est réservé à une certaine élite, impossible de comprendre tout ce qu’il écrit » me revenaient en mémoire.
Et quel ne fut pas mon bonheur de plonger immédiatement dans l’action du texte. J’ai été comme happée par l’histoire. Et on vit avec le héros. On partage ses émotions, ses inquiétudes. On entend le cliquetis des épées ou des fleurets. On savoure la langue du 17ème. Bref, c’est une magnifique plongée que nous offre l’auteur. L’action est relancée sans arrêt avec un rebondissement à chaque page, ou presque. Un vrai bonheur. Les grands romans du style Monte Cristo ne sont pas loin. Bref on est en plein 17ème dans un roman de cape et d’épée et … dieu que c’est bon.

J’ai juste été très triste d’arriver à la fin de cette épopée et de refermer ce roman. Mais comme diraient les ados d’aujourd’hui dans une langue pas très 17ème  « j’ai kiffé ma race ».

Café littéraire de Lambersart de Lambersart, (08/02/208)

 

Commentaires

  • Sylvie girault
    • 1. Sylvie girault Le 24/02/2012
    très contente de lire tout ça! La suite!
  • Lydia Bonnaventure
    Pour avoir lu vos deux romans et les avoir appréciés, je ne peux que vous dire : Continuez de nous enchanter !

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau