Salon du Livre de La Bassée 2012

 

affiche-la-bassee-2012-1.jpg

 

   C'est la deuxième année que je participe au Salon de La Bassée. Autant l'an dernier, découvrant le petit peuple des auteurs, je me sentais isolé, autant,un an plus tard et après avoir participé à une trentaine de salons, je retrouve, avec toujours le même plaisir, tous ceux qui sont depuis devenus des amis. Donc, désormais, après m'être installé, je fais mon petit tour et bavarde de droite et de gauche. J'aime cet échange entre auteurs, fait de confidences, d'espérances et d'inquiétudes. 

   Cette année, figurant parmi les trois finalistes du Prix du Roman du Lions Club, je suis invité par ce dernier et fais, à cette occasion, la connaissance de mes deux concurrents : Max MERCIER, auteur de "Sur la route des frères Patison", et de Bruno DESCAMPS, auteur de "Les mots de nos rêves". A première vue, la sélection en finale de Bruno DESCAMPS n'est pas fortuite car, devinez à qui sont réservés les lauriers du Prix du Salon Basséen ? A Bruno DESCAMPS, of course...

bruno-descamps-1.jpg

                                                                                     Bruno Descamps, en dédicaces...

   Mazarine DUPUICH est l'auteure d'un premier roman, "Danse, Hermine, je vis !", paru aux Editions Nord-Avril au mois d'octobre dernier. Elle est âgée de treize ans. 

mazarine-dupuich.jpg

A ce même salon, l'an dernier, je lui avais dédicacé "L'apothicaire". Nouvelliste et déjà couronnée pour un de ses textes, elle m'avait confié son désir d'écrire, mais aussi son appréhension à s'engager sur le temps d'un roman. Rédiger un texte de 10 000 signes est sans commune mesure avec un texte de 500 000. Je l'ai vivement incitée cependant à le faire. Elle est venue me trouver pour me remercier des encouragements que je lui avais prodigués et qui ont apparemment portés leurs fruits.

"Danse, Mazarine, et étonne-nous encore !"

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau